Ce terme signifie "synchronisation du mouvement avec la respiration".

Toutes les poses de l'ashtânga sont liées par des transitions au cours desquelles chaque mouvement est synchronisé sur une inspiration ou une expiration. Chaque pose est régulée par un nombre de respirations, en général cinq.

La pratique est accompagnée de l'usage des bandha ("serrure" ou "verrou"), ainsi que de la maîtrise des points de regard (drishti : "vision", "fait de voir").

Enfin, il faut insister sur le fait que la respiration est la clé du yoga et doit être le premier pilier de la pratique.

La pratique de l'ashtânga yoga s'ancre sur trois principes clés : âsana, prânâyama, drishti qui forme le tristana.

L'exercice du vinyasa provoque une élévation de la température interne du corps et ainsi la transpiration. Cette transpiration purifie l'intérieur du corps en évacuant les toxines. 

 

   

 vina vinyasayogena asanadin na karayet

"Oh Yogi, pas d'Asana sans Vinyasa."

Vamana Rishi